Voice.Global website

  • Organisation

    Le ROTAB (Réseau des Organisations pour la Transparence et Analyse Budgétaire – ROTAB Publiez Ce Que Vous Payez Niger) est un consortium de développement composé d’un large réseau d’associations, d’ONG et d’associations de la société civile nigérienne qui, en septembre 2006, ont décidé de partager leurs expériences et de s’associer dans une campagne intitulée « Publiez ce pour quoi vous payez » afin de promouvoir la transparence en matière de dépenses des revenus du secteur des industries extractives au Niger. Malgré les 40 dernières années d’activités minières et de forage, il n’y a aucune transparence sur les bénéfices économiques ni sur les investissements du gouvernement et du secteur privé dans cette partie vitale de l’économie. Une chose est claire, les bénéfices de ce secteur n’ont pas profité à la population nigérienne.

    Le réseau ROTAB a décidé de se concentrer sur l’analyse du budget national afin de mobiliser les citoyens nigériens et de lutter contre la corruption, et d’insister sur la transparence en ce qui concerne les revenus du gouvernement nigérien provenant des entreprises minières et pétrolières étrangères.

    Pour atteindre ses objectifs, le ROTAB utilise les stratégies suivantes : lobbying et pression politique ; formation et éducation ; dénonciations et manifestations publiques, réunions et piquetage. Le réseau coordonne toutes les activités de la campagne et est également responsable du renforcement des capacités de ses organisations membres.

    • Organisation

      Le ROTAB (Réseau des Organisations pour la Transparence et Analyse Budgétaire – ROTAB Publiez Ce Que Vous Payez Niger) est un consortium de développement composé d’un large réseau d’associations, d’ONG et d’associations de la société civile nigérienne qui, en septembre 2006, ont décidé de partager leurs expériences et de s’associer dans une campagne intitulée « Publiez ce pour quoi vous payez » afin de promouvoir la transparence en matière de dépenses des revenus du secteur des industries extractives au Niger. Malgré les 40 dernières années d’activités minières et de forage, il n’y a aucune transparence sur les bénéfices économiques ni sur les investissements du gouvernement et du secteur privé dans cette partie vitale de l’économie. Une chose est claire, les bénéfices de ce secteur n’ont pas profité à la population nigérienne.

      Le réseau ROTAB a décidé de se concentrer sur l’analyse du budget national afin de mobiliser les citoyens nigériens et de lutter contre la corruption, et d’insister sur la transparence en ce qui concerne les revenus du gouvernement nigérien provenant des entreprises minières et pétrolières étrangères.

      Pour atteindre ses objectifs, le ROTAB utilise les stratégies suivantes : lobbying et pression politique ; formation et éducation ; dénonciations et manifestations publiques, réunions et piquetage. Le réseau coordonne toutes les activités de la campagne et est également responsable du renforcement des capacités de ses organisations membres.

    • Projet

      Soutenir la population locale affectée par l’installation du pipeline Niger-Bénin

      Ce projet vise à soutenir les populations locales touchées par le franchissement du pipeline Niger-Bénin sur une distance de 150 km. Le projet propose de faire une cartographie des impacts liés à l’installation du gazoduc en informant et en sensibilisant les populations voisines du pipeline afin de les aider à mieux comprendre ces impacts et leurs comportements à observer. Il sera exécuté pendant 6 mois en tant que phase pilote.

      En outre, au-delà de l’information et de la sensibilisation, des comités de vigilance et de suivi composés principalement de jeunes et de femmes seront mis en place dans les communautés et une synergie commune à toutes les communautés touchées sera créée lors de la mise en œuvre.

      Ce projet pilote fonctionnera dans un nombre limité d’autorités locales touchées par le pipeline Niger-Bénin.

      – Pour la région de Zinder, Tesker est touché par l’oléoduc sur environ 212 km ;

      – Tahoua, la municipalité d’Allela est traversée par le gazoduc sur 51 km

      – La région de Maradi, Ourafane, est également touchée par le gazoduc sur 60 km ;

      – Enfin, Dan Kassari, dans la région de Dosso, le gazoduc la traverse également sur 59 km.

      Le choix des municipalités a été fait sur la base de la plus longue zone de passage dans chaque région.

  • Projet

    Soutenir la population locale affectée par l’installation du pipeline Niger-Bénin

    Ce projet vise à soutenir les populations locales touchées par le franchissement du pipeline Niger-Bénin sur une distance de 150 km. Le projet propose de faire une cartographie des impacts liés à l’installation du gazoduc en informant et en sensibilisant les populations voisines du pipeline afin de les aider à mieux comprendre ces impacts et leurs comportements à observer. Il sera exécuté pendant 6 mois en tant que phase pilote.

    En outre, au-delà de l’information et de la sensibilisation, des comités de vigilance et de suivi composés principalement de jeunes et de femmes seront mis en place dans les communautés et une synergie commune à toutes les communautés touchées sera créée lors de la mise en œuvre.

    Ce projet pilote fonctionnera dans un nombre limité d’autorités locales touchées par le pipeline Niger-Bénin.

    – Pour la région de Zinder, Tesker est touché par l’oléoduc sur environ 212 km ;

    – Tahoua, la municipalité d’Allela est traversée par le gazoduc sur 51 km

    – La région de Maradi, Ourafane, est également touchée par le gazoduc sur 60 km ;

    – Enfin, Dan Kassari, dans la région de Dosso, le gazoduc la traverse également sur 59 km.

    Le choix des municipalités a été fait sur la base de la plus longue zone de passage dans chaque région.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer