Voice.Global website

  • A propos

    Agissons ensemble pour lutter contre les violences faites aux femmes, renforçons-leur capacités de faire valoir leurs droits . 

    Agissons Ensemble est un Appel à Propositions pour faire appel aux femmes et ou jeunes filles vulnérables ! 

    Agissons Ensemble fait partie des appels à proposition qui dans leur ensemble forme la réponse stratégique des résultats d’exercice de l’analyse de contexte Malien de 2020 pour la phase d’extension de 2021-2024. 

    Il est à note que les violences basées sur le genre (VBG) ont augmenté de façon exponentielle dû aux stress économique et social pendant les différentes vagues de la pandémie de Covid19, couplé à des mesures de mouvements restreintes et d’isolement social. De nombreuses femmes étaient obligées de « rester en confinement » à la maison avec leurs agresseurs en même temps que les services de soutien aux survivantes étaient perturbés ou rendus inaccessibles. 

    Les causes culturelles tels que : 

    • Socialisation liée au genre qui considère la supériorité des hommes sur les femmes comme étant naturelle ;   
    • Valeurs donnant aux hommes des droits de propriété sur les femmes et les filles ;   
    • Coutumes matrimoniales (prix de la mariée, dot) ;  
    • Acceptabilité de la violence comme moyen de résolution des conflits 

    Peuvent constitués des facteurs d’accroissement des violences basées sur le genre. Cette structure patriarcale des sociétés et le conservatisme religieux influence de plus en plus les décisions politiques et publiques, et par conséquent il fait obstacle à toute démarche pour résoudre les inégalités entre hommes et femmes. Ce conservatisme influence la capacité des femmes à jouir de leurs droits. L’absence de lois sur les violences basées sur le genre encourage la pratique de la mutilation génitale féminine et des violences conjugales allant parfois jusqu’à assassinat de conjointe depuis les cinq années passées.  

    Cette situation est accentuée chez les filles et les femmes en situation de handicap et se manifeste de manière disproportionnée sur le plan géographique (urbain versus rural). A cela s’ajoute parfois une inadéquation des textes nationaux avec les textes internationaux qui entravent l’accomplissement effectif des droits des femmes et des jeunes filles. 

    Fort de ce constat, cet appel à proposition d’Autonomisation aimerait se focaliser sur les actions de renforcement de capacité des femmes et jeunes filles d’élever leurs voix et prendre action pour promouvoir l’accès à leurs droits et à la justice en particulier les femmes handicapées. 

    Agissons Ensemble  

    Il s’agit d’outiller les femmes jeune filles en particulier les femmes confrontées aux multiples vulnérabilités (caste, genre, âge, handicap) qu’elles puissent s’engager en faveur de la promotion de leurs droits et de la justice à leur égard en se focalisant sur deux thèmes d’impact : 

    • Améliorer l’accès aux services sociaux, en particulier à la santé, la justice et à l’éducation 

    Selon l’Enquête Démographique et de Santé 2018 la situation au Mali se caractérise par :  

    Violence physique : Plus de deux femmes de 15-49 ans sur cinq (43 %) ont déclaré avoir subi des violences physiques à un moment quelconque de leur vie depuis l’âge de 15 ans. 

    Violence sexuelle : la violence à caractère sexuel s’étend sur tout acte sexuel ou mettant en cause la sexualité, l’identité sexuelle ou l’expression de l’identité sexuelle d’une personne, qu’il soit de nature physique ou psychologique, Une (1) femme sur 8 (13 %) a subi des violences sexuelles à un moment quelconque. 

    Violence conjugale et atteinte à la vie : Selon la définition, la violence conjugale est un processus au cours duquel un partenaire utilise la force ou la contrainte pour perpétuer et/ou promouvoir des relations hiérarchisées et de domination. 49 % des femmes en union ou en rupture d’union ont subi des violences conjugales (émotionnelles, physiques ou sexuelles) de la part de leur mari/partenaire. La violence conjugale varie par région, passant de 16 % dans la région de Kidal à 58 % dans la région de Ségou. 

    Les données du bulletin du sous cluster, Violence basée sur le genre (VBG) révèlent qu’entre janvier et août 2019, les incidents de VBG ont connu une augmentation de 57 % par rapport à la même période en 2018. Pour l’année 2019, 2143 cas de VBG ont été rapportés par le système de gestion d’information lié aux Violences Basées sur le Genre, dont 98 % sont des femmes et filles. 

    L’appel à proposition vise à contribuer au changement de ces pratiques et ces comportements qui continuent de perpétrer les inégalités. 

    Que cherchons-nous ? 

    Pour cet Appel, Voice priorise les organisations féminines formelle ou informelle basé sur le principe Rien pour Nous sans Nous (ou NOW-Nous !) pour amplifier les voix des femmes et changer leur vie. 

    En plus, l’analyse de contexte de 2020 a démontré qu’il faut prioriser des femmes qui sont confrontés aux plusieurs vulnérabilités. Ce phénomène est connu comme une approche inter sectionnelle. Donc Voice priorisera des organisations et des projets qui mettront au cœur : 

    • Les (jeunes) femmes en situation de handicap 
    • Les femmes en risque d’exploitation, d’abus et/ou de violence
    • Les jeunes femmes vulnérables 
    • Les femmes âgées vulnérables 
    • Les (jeunes) femmes autochtones et/ou ethniques 

    Nous soutiendrons les interventions qui libèrent et qui changent les attitudes, les croyances et les politiques du Mali dans son ensemble. Par conséquent, votre projet doit chercher à : 

    • Renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles afin qu’elle puisse porter haut leur voix en particulier celles vivants avec le handicap. 
    • Renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles pour promouvoir l’accès à leurs droits et pour accéder à la justice en particulier les femmes handicapées.  
    • Promouvoir le leadership transformateur des femmes et jeunes filles survivantes de Violence basées sur le genre en particulier les femmes handicapées. 
    • Développer les talents des détenteurs de droits pour combattre la discrimination et la stigmatisation. 

     Qu’entendons-nous par autonomisation ?  

    Cible des groupes (informels) ou organisations pour sensibiliser, promouvoir un leadership transformateur, renforcer la confiance et les talents, et combattre la stigmatisation des groupes marginalisés et discriminés. 

     Qu’entendons-nous par inclusion ? 

    Elle est liée à l’attitude, la communication, l’accessibilité et la participation. Elle peut être comprise comme un ensemble de processus liés et sans fin liés à la participation des individus : la création de cadres et de systèmes (procédures, politiques et lois) qui encouragent la participation ; et la mise en œuvre de valeurs « inclusives ». Ces trois processus concernent tout le monde plutôt qu’un groupe particulier.   

     Qu’entendons-nous par innovation ? 

    Pour Voice, l’innovation signifie tout ce qui n’a pas encore été essayé dans un contexte particulier. Si vous avez une nouvelle idée, méthode ou approche, vous pouvez la proposer dans votre application. L’innovation signifie également l’utilisation de méthodes d’influence éprouvées, mais à de nouvelles fins et avec de nouveaux groupes cibles, publics et thèmes. 

    Voice encourage les applications de réseau, de partenariat et de consortium, car chaque organisation peut apporter de nouvelles idées au projet et chaque partenaire peut apprendre les uns des autres. Vous pouvez également vous associer à des « suspects inhabituels », tels que des entreprises médiatiques, des militants et des artistes, qui pourraient encourager de nouvelles manières de défendre et d’influencer. 

    Si vous avez une idée, une méthode ou une approche innovante, n’hésitez pas à nous la proposer !  

     Mettre en pratique les valeurs de Voice 

    Voice croit au principe « Rien pour nous sans nous ». En pratique, cela signifie que les groupes de détenteurs de droits de Voice doivent être au centre de tout effort. Ils doivent être impliqués dans la conceptualisation, la planification et la mise en œuvre de toute subvention. Ils sont des partenaires égaux dans tout consortium, réseau ou coalition, jouant des rôles clés de gouvernance et de leadership. 

    Voice valorise la diversité et l’inclusion. Tous les partenaires de subventions doivent être en mesure d’interagir avec un groupe de personnes venant de milieux, d’orientations et d’expériences différents et d’en tirer des enseignements. Les candidats intéressés doivent être prêts à travailler au sein d’une communauté diversifiée, qui comprend des représentants de tous les groupes détenteurs de droits de Voice. 

     Lien et Apprentissage 

    Lien et Apprentissage est au cœur et à l’âme de Voice. Tous les partenaires doivent participer à des réunions et des rassemblements facilités permettant l’échange d’idées et l’apprentissage à partir des expériences des uns et des autres. Les candidats doivent démontrer dans leurs propositions comment ils vont identifier, documenter et partager leurs apprentissages au fur et à mesure de la mise en œuvre de leur projet. Ces enseignements peuvent prendre de nombreuses formes, comme des articles de blog, des vidéos, des essais photographiques ou des enregistrements audios. 

    Qui peut postuler ?   

    Les subventions d’autonomisation sont ouvertes à :    

    Les groupes ou organisations informels et communautaires de détenteurs de droits, hébergés par une organisation malienne à but non lucratif enregistrée localement ;  

    Les organisations maliennes à but non lucratif enregistrées localement qui travaillent en étroite collaboration avec des groupes de détenteurs de droits ; ou un collectif artistique malien enregistré localement.  

    Idéalement, toutes les organisations doivent être dirigées par des détenteurs de droits.  Une organisation (formelle ou informelle) est dirigée par un détenteur de droits lorsqu’elle est gouvernée et gérée par des membres du ou des groupes de détenteur de droits. Le principe « Rien sur nous sans nous » guide leur travail. Si les détenteurs de droits ne jouent pas un rôle clé dans la gouvernance et la gestion de l’organisation, la proposition doit décrire comment les groupes de détenteur de droits sont pleinement et significativement impliqués dans la conceptualisation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du projet.   

    Les organisations internationales ne peuvent pas être des candidats principaux, mais peuvent faire équipe en tant que co-candidats dans le cas de demandes de consortium. Leur soutien ne peut porter que sur l’aspect technique et ne peut mettre en œuvre des activités directes. 

    • A propos

      Agissons ensemble pour lutter contre les violences faites aux femmes, renforçons-leur capacités de faire valoir leurs droits . 

      Agissons Ensemble est un Appel à Propositions pour faire appel aux femmes et ou jeunes filles vulnérables ! 

      Agissons Ensemble fait partie des appels à proposition qui dans leur ensemble forme la réponse stratégique des résultats d’exercice de l’analyse de contexte Malien de 2020 pour la phase d’extension de 2021-2024. 

      Il est à note que les violences basées sur le genre (VBG) ont augmenté de façon exponentielle dû aux stress économique et social pendant les différentes vagues de la pandémie de Covid19, couplé à des mesures de mouvements restreintes et d’isolement social. De nombreuses femmes étaient obligées de « rester en confinement » à la maison avec leurs agresseurs en même temps que les services de soutien aux survivantes étaient perturbés ou rendus inaccessibles. 

      Les causes culturelles tels que : 

      • Socialisation liée au genre qui considère la supériorité des hommes sur les femmes comme étant naturelle ;   
      • Valeurs donnant aux hommes des droits de propriété sur les femmes et les filles ;   
      • Coutumes matrimoniales (prix de la mariée, dot) ;  
      • Acceptabilité de la violence comme moyen de résolution des conflits 

      Peuvent constitués des facteurs d’accroissement des violences basées sur le genre. Cette structure patriarcale des sociétés et le conservatisme religieux influence de plus en plus les décisions politiques et publiques, et par conséquent il fait obstacle à toute démarche pour résoudre les inégalités entre hommes et femmes. Ce conservatisme influence la capacité des femmes à jouir de leurs droits. L’absence de lois sur les violences basées sur le genre encourage la pratique de la mutilation génitale féminine et des violences conjugales allant parfois jusqu’à assassinat de conjointe depuis les cinq années passées.  

      Cette situation est accentuée chez les filles et les femmes en situation de handicap et se manifeste de manière disproportionnée sur le plan géographique (urbain versus rural). A cela s’ajoute parfois une inadéquation des textes nationaux avec les textes internationaux qui entravent l’accomplissement effectif des droits des femmes et des jeunes filles. 

      Fort de ce constat, cet appel à proposition d’Autonomisation aimerait se focaliser sur les actions de renforcement de capacité des femmes et jeunes filles d’élever leurs voix et prendre action pour promouvoir l’accès à leurs droits et à la justice en particulier les femmes handicapées. 

      Agissons Ensemble  

      Il s’agit d’outiller les femmes jeune filles en particulier les femmes confrontées aux multiples vulnérabilités (caste, genre, âge, handicap) qu’elles puissent s’engager en faveur de la promotion de leurs droits et de la justice à leur égard en se focalisant sur deux thèmes d’impact : 

      • Améliorer l’accès aux services sociaux, en particulier à la santé, la justice et à l’éducation 

      Selon l’Enquête Démographique et de Santé 2018 la situation au Mali se caractérise par :  

      Violence physique : Plus de deux femmes de 15-49 ans sur cinq (43 %) ont déclaré avoir subi des violences physiques à un moment quelconque de leur vie depuis l’âge de 15 ans. 

      Violence sexuelle : la violence à caractère sexuel s’étend sur tout acte sexuel ou mettant en cause la sexualité, l’identité sexuelle ou l’expression de l’identité sexuelle d’une personne, qu’il soit de nature physique ou psychologique, Une (1) femme sur 8 (13 %) a subi des violences sexuelles à un moment quelconque. 

      Violence conjugale et atteinte à la vie : Selon la définition, la violence conjugale est un processus au cours duquel un partenaire utilise la force ou la contrainte pour perpétuer et/ou promouvoir des relations hiérarchisées et de domination. 49 % des femmes en union ou en rupture d’union ont subi des violences conjugales (émotionnelles, physiques ou sexuelles) de la part de leur mari/partenaire. La violence conjugale varie par région, passant de 16 % dans la région de Kidal à 58 % dans la région de Ségou. 

      Les données du bulletin du sous cluster, Violence basée sur le genre (VBG) révèlent qu’entre janvier et août 2019, les incidents de VBG ont connu une augmentation de 57 % par rapport à la même période en 2018. Pour l’année 2019, 2143 cas de VBG ont été rapportés par le système de gestion d’information lié aux Violences Basées sur le Genre, dont 98 % sont des femmes et filles. 

      L’appel à proposition vise à contribuer au changement de ces pratiques et ces comportements qui continuent de perpétrer les inégalités. 

      Que cherchons-nous ? 

      Pour cet Appel, Voice priorise les organisations féminines formelle ou informelle basé sur le principe Rien pour Nous sans Nous (ou NOW-Nous !) pour amplifier les voix des femmes et changer leur vie. 

      En plus, l’analyse de contexte de 2020 a démontré qu’il faut prioriser des femmes qui sont confrontés aux plusieurs vulnérabilités. Ce phénomène est connu comme une approche inter sectionnelle. Donc Voice priorisera des organisations et des projets qui mettront au cœur : 

      • Les (jeunes) femmes en situation de handicap 
      • Les femmes en risque d’exploitation, d’abus et/ou de violence
      • Les jeunes femmes vulnérables 
      • Les femmes âgées vulnérables 
      • Les (jeunes) femmes autochtones et/ou ethniques 

      Nous soutiendrons les interventions qui libèrent et qui changent les attitudes, les croyances et les politiques du Mali dans son ensemble. Par conséquent, votre projet doit chercher à : 

      • Renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles afin qu’elle puisse porter haut leur voix en particulier celles vivants avec le handicap. 
      • Renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles pour promouvoir l’accès à leurs droits et pour accéder à la justice en particulier les femmes handicapées.  
      • Promouvoir le leadership transformateur des femmes et jeunes filles survivantes de Violence basées sur le genre en particulier les femmes handicapées. 
      • Développer les talents des détenteurs de droits pour combattre la discrimination et la stigmatisation. 

       Qu’entendons-nous par autonomisation ?  

      Cible des groupes (informels) ou organisations pour sensibiliser, promouvoir un leadership transformateur, renforcer la confiance et les talents, et combattre la stigmatisation des groupes marginalisés et discriminés. 

       Qu’entendons-nous par inclusion ? 

      Elle est liée à l’attitude, la communication, l’accessibilité et la participation. Elle peut être comprise comme un ensemble de processus liés et sans fin liés à la participation des individus : la création de cadres et de systèmes (procédures, politiques et lois) qui encouragent la participation ; et la mise en œuvre de valeurs « inclusives ». Ces trois processus concernent tout le monde plutôt qu’un groupe particulier.   

       Qu’entendons-nous par innovation ? 

      Pour Voice, l’innovation signifie tout ce qui n’a pas encore été essayé dans un contexte particulier. Si vous avez une nouvelle idée, méthode ou approche, vous pouvez la proposer dans votre application. L’innovation signifie également l’utilisation de méthodes d’influence éprouvées, mais à de nouvelles fins et avec de nouveaux groupes cibles, publics et thèmes. 

      Voice encourage les applications de réseau, de partenariat et de consortium, car chaque organisation peut apporter de nouvelles idées au projet et chaque partenaire peut apprendre les uns des autres. Vous pouvez également vous associer à des « suspects inhabituels », tels que des entreprises médiatiques, des militants et des artistes, qui pourraient encourager de nouvelles manières de défendre et d’influencer. 

      Si vous avez une idée, une méthode ou une approche innovante, n’hésitez pas à nous la proposer !  

       Mettre en pratique les valeurs de Voice 

      Voice croit au principe « Rien pour nous sans nous ». En pratique, cela signifie que les groupes de détenteurs de droits de Voice doivent être au centre de tout effort. Ils doivent être impliqués dans la conceptualisation, la planification et la mise en œuvre de toute subvention. Ils sont des partenaires égaux dans tout consortium, réseau ou coalition, jouant des rôles clés de gouvernance et de leadership. 

      Voice valorise la diversité et l’inclusion. Tous les partenaires de subventions doivent être en mesure d’interagir avec un groupe de personnes venant de milieux, d’orientations et d’expériences différents et d’en tirer des enseignements. Les candidats intéressés doivent être prêts à travailler au sein d’une communauté diversifiée, qui comprend des représentants de tous les groupes détenteurs de droits de Voice. 

       Lien et Apprentissage 

      Lien et Apprentissage est au cœur et à l’âme de Voice. Tous les partenaires doivent participer à des réunions et des rassemblements facilités permettant l’échange d’idées et l’apprentissage à partir des expériences des uns et des autres. Les candidats doivent démontrer dans leurs propositions comment ils vont identifier, documenter et partager leurs apprentissages au fur et à mesure de la mise en œuvre de leur projet. Ces enseignements peuvent prendre de nombreuses formes, comme des articles de blog, des vidéos, des essais photographiques ou des enregistrements audios. 

      Qui peut postuler ?   

      Les subventions d’autonomisation sont ouvertes à :    

      Les groupes ou organisations informels et communautaires de détenteurs de droits, hébergés par une organisation malienne à but non lucratif enregistrée localement ;  

      Les organisations maliennes à but non lucratif enregistrées localement qui travaillent en étroite collaboration avec des groupes de détenteurs de droits ; ou un collectif artistique malien enregistré localement.  

      Idéalement, toutes les organisations doivent être dirigées par des détenteurs de droits.  Une organisation (formelle ou informelle) est dirigée par un détenteur de droits lorsqu’elle est gouvernée et gérée par des membres du ou des groupes de détenteur de droits. Le principe « Rien sur nous sans nous » guide leur travail. Si les détenteurs de droits ne jouent pas un rôle clé dans la gouvernance et la gestion de l’organisation, la proposition doit décrire comment les groupes de détenteur de droits sont pleinement et significativement impliqués dans la conceptualisation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du projet.   

      Les organisations internationales ne peuvent pas être des candidats principaux, mais peuvent faire équipe en tant que co-candidats dans le cas de demandes de consortium. Leur soutien ne peut porter que sur l’aspect technique et ne peut mettre en œuvre des activités directes. 

    • Comment Postuler?

      Nous acceptons actuellement les propositions pour des projets d’une durée minimale de 12 mois et maximale de 18 mois pour un budget compris entre 5 000 et 25 000 EUR (soit 3,279,785 FCFA et 16,398,925 FCFA). 

      Pour postuler, les étapes sont les suivantes : 

      Apres avoir lu, si vous vous intéressez, il faut soumettre votre proposition narrative via le lien suivant de demande en ligne et joindre les documents suivants : 

      La date limite pour les soumissions est le 31 décembre à minuit (23h59). 

      Seules les demandes dûment remplies seront analysées avec respect strict des formulaires. Les demandes de subvention d’Autonomisation doivent être soumises en français. 

      Si vous avez des questions 

      Veuillez d’abord lire la Foire aux Questions si vous avez des questions. Si vous avez des questions non incluses veuillez écrire à mali@voice.global. Nous vous encourageons également à voir les partenaires actuels. Vous pouvez filtrer par type de subvention, voir quels types de projets Voice a financé, et vous inspirer. 

      Si vous avez besoin d’aide pour remplir la demande, veuillez contacter le bureau d’Oxfam au Mali par mali@voice.global 

      Ce que nous ne financerons pas  

      Les organisations avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 millions d’euros basée sur les revenues de 2019 ou 2020. 

      Les partenaires de consortium du cadre politique de « Renforcement de la société civile» du ministère néerlandais du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, veuillez consulter   https://www.government.nl/binaries/government/documents/policy-notes/2019/11/28/policy--strengthening-civil-society/Selectedalliancesafterstage2.pdf 

      Une demande où la subvention accordée par Voice représente plus de 50% du revenu annuel total de l’organisme demandeur. Le moyen de calculer cela est de diviser le montant demandé par an par le revenu annuel. Si le résultat de ce calcul est supérieur à 50%, vous pouvez réduire le montant demandé ou faire équipe dans le cadre d’un consortium où vous pouvez additionner les budgets. 

      Financement de services commerciaux, d’investissements ou d’autres activités commerciales. 

      Quand les décisions de financement seront-elles prises ?  

      Toutes les demandes seront examinées et les décisions communiquées à tous les candidats six semaines après le début des cycles d’examen. Pour connaître les dates exactes, veuillez également consulter le Manuel des Subventions. Tous les projets au titre de la présente subvention devraient démarrer en Mai 2022. 

      Veuillez noter qu’au cours de cette période d’examen, Voice pourrait vous demander de soumettre les documents supplémentaires suivants : 

      • Une copie du certificat d´inscription 
      • Le profil de l´organisation 
      • Les rapports financiers des 2 dernières années 
      • Les rapports d’audit des 2 dernières années 
      • Un relevé officiel de compte bancaire 
      • Le manuel opérationnel 
      • Les procès-verbaux des 2 dernières réunions du conseil d´administration 
    • Test d’éligibilité

  • Comment Postuler?

    Nous acceptons actuellement les propositions pour des projets d’une durée minimale de 12 mois et maximale de 18 mois pour un budget compris entre 5 000 et 25 000 EUR (soit 3,279,785 FCFA et 16,398,925 FCFA). 

    Pour postuler, les étapes sont les suivantes : 

    Apres avoir lu, si vous vous intéressez, il faut soumettre votre proposition narrative via le lien suivant de demande en ligne et joindre les documents suivants : 

    La date limite pour les soumissions est le 31 décembre à minuit (23h59). 

    Seules les demandes dûment remplies seront analysées avec respect strict des formulaires. Les demandes de subvention d’Autonomisation doivent être soumises en français. 

    Si vous avez des questions 

    Veuillez d’abord lire la Foire aux Questions si vous avez des questions. Si vous avez des questions non incluses veuillez écrire à mali@voice.global. Nous vous encourageons également à voir les partenaires actuels. Vous pouvez filtrer par type de subvention, voir quels types de projets Voice a financé, et vous inspirer. 

    Si vous avez besoin d’aide pour remplir la demande, veuillez contacter le bureau d’Oxfam au Mali par mali@voice.global 

    Ce que nous ne financerons pas  

    Les organisations avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 millions d’euros basée sur les revenues de 2019 ou 2020. 

    Les partenaires de consortium du cadre politique de « Renforcement de la société civile» du ministère néerlandais du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, veuillez consulter   https://www.government.nl/binaries/government/documents/policy-notes/2019/11/28/policy--strengthening-civil-society/Selectedalliancesafterstage2.pdf 

    Une demande où la subvention accordée par Voice représente plus de 50% du revenu annuel total de l’organisme demandeur. Le moyen de calculer cela est de diviser le montant demandé par an par le revenu annuel. Si le résultat de ce calcul est supérieur à 50%, vous pouvez réduire le montant demandé ou faire équipe dans le cadre d’un consortium où vous pouvez additionner les budgets. 

    Financement de services commerciaux, d’investissements ou d’autres activités commerciales. 

    Quand les décisions de financement seront-elles prises ?  

    Toutes les demandes seront examinées et les décisions communiquées à tous les candidats six semaines après le début des cycles d’examen. Pour connaître les dates exactes, veuillez également consulter le Manuel des Subventions. Tous les projets au titre de la présente subvention devraient démarrer en Mai 2022. 

    Veuillez noter qu’au cours de cette période d’examen, Voice pourrait vous demander de soumettre les documents supplémentaires suivants : 

    • Une copie du certificat d´inscription 
    • Le profil de l´organisation 
    • Les rapports financiers des 2 dernières années 
    • Les rapports d’audit des 2 dernières années 
    • Un relevé officiel de compte bancaire 
    • Le manuel opérationnel 
    • Les procès-verbaux des 2 dernières réunions du conseil d´administration 
  • Test d’éligibilité

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer