Voice.Global website

  • Organisation

    Depuis 2005, l’Organisation pour l’environnement et le développement économique durables (SEEDO), a commencé ses activités en tant qu’organisation à base communautaire (OBC) s’occupant de la conservation de l’environnement et des grottes. Elle a ensuite été enregistrée en vertu de la loi de 2002 sur les organisations non gouvernementales et a commencé ses activités à la fin de 2010.

    Depuis 2014, la SEEDO s’est engagée avec succès dans l’amélioration des revenus des femmes à travers des programmes et des projets à petite échelle de la société dans les districts de Mkinga et Tanga. Elle a également renforcé la capacité des jeunes à s’engager dans différentes agro-entreprises dans ces districts.

    • Organisation

      Depuis 2005, l’Organisation pour l’environnement et le développement économique durables (SEEDO), a commencé ses activités en tant qu’organisation à base communautaire (OBC) s’occupant de la conservation de l’environnement et des grottes. Elle a ensuite été enregistrée en vertu de la loi de 2002 sur les organisations non gouvernementales et a commencé ses activités à la fin de 2010.

      Depuis 2014, la SEEDO s’est engagée avec succès dans l’amélioration des revenus des femmes à travers des programmes et des projets à petite échelle de la société dans les districts de Mkinga et Tanga. Elle a également renforcé la capacité des jeunes à s’engager dans différentes agro-entreprises dans ces districts.

    • Projet

      Le projet Appropriation des ressources et participation au leadership pour les femmes et les filles est mis en œuvre dans les districts de Mkinga et Tanga en Tanzanie. Il s´agit de zones côtières autour de l’océan indien. Selon les traditions de la communauté côtière de la zone ciblée, les femmes et les filles ne peuvent pas posséder de ressources sans consulter ou obtenir la permission d’un homme de leur famille. Elles ne sont pas non plus libres de participer à des projets de développement communautaire et lorsqu’elles le font, elles rencontrent parfois une forte opposition de la part des hommes. En matière d’éducation, la priorité est donnée aux garçons et seules quelques filles vont à l’école. Cela est dû à l´idée selon laquelle les filles sont appelées tôt ou tard à se marier et devraient se focaliser uniquement sur leur mariage et leur vie de famille.

      À cause de cette discrimination de longue date, les femmes et les filles craignent et manquent de confiance en elles-mêmes pour concurrencer et participer à des postes de direction au sein de la communauté et au niveau du village, limitant ainsi leur influence sur les projets de développement villageois. Elles ont également peu de capacité pour se présenter à un poste électoral dans la région.

      L’objectif principal de ce projet est d’améliorer les connaissances des femmes et des filles de la région afin qu’elles puissent participer activement et prendre des décisions dans différents projets de développement communautaire. Plus précisément, le projet sensibilise à l’importance de la propriété des terres et des ressources financières pour les femmes, l’enseignement supérieur pour les filles et l´occupation de postes de direction par les femmes dans les quartiers, les villages et les rues.

  • Projet

    Le projet Appropriation des ressources et participation au leadership pour les femmes et les filles est mis en œuvre dans les districts de Mkinga et Tanga en Tanzanie. Il s´agit de zones côtières autour de l’océan indien. Selon les traditions de la communauté côtière de la zone ciblée, les femmes et les filles ne peuvent pas posséder de ressources sans consulter ou obtenir la permission d’un homme de leur famille. Elles ne sont pas non plus libres de participer à des projets de développement communautaire et lorsqu’elles le font, elles rencontrent parfois une forte opposition de la part des hommes. En matière d’éducation, la priorité est donnée aux garçons et seules quelques filles vont à l’école. Cela est dû à l´idée selon laquelle les filles sont appelées tôt ou tard à se marier et devraient se focaliser uniquement sur leur mariage et leur vie de famille.

    À cause de cette discrimination de longue date, les femmes et les filles craignent et manquent de confiance en elles-mêmes pour concurrencer et participer à des postes de direction au sein de la communauté et au niveau du village, limitant ainsi leur influence sur les projets de développement villageois. Elles ont également peu de capacité pour se présenter à un poste électoral dans la région.

    L’objectif principal de ce projet est d’améliorer les connaissances des femmes et des filles de la région afin qu’elles puissent participer activement et prendre des décisions dans différents projets de développement communautaire. Plus précisément, le projet sensibilise à l’importance de la propriété des terres et des ressources financières pour les femmes, l’enseignement supérieur pour les filles et l´occupation de postes de direction par les femmes dans les quartiers, les villages et les rues.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer