Voice.Global website

  • Organisation

    Philippines Task Force for Indigenous Peoples’ Rights (TFIP) aussi connu sous le nom groupe de travail pour les droits des peuples autochtones aux Philippines est un réseau de 11 ONG, dont beaucoup sont des organisations éducatives, travaillant avec les peuples autochtones des Philippines. Le réseau vise à réaliser sa vision d’une société progressiste qui favorise et défend les droits des peuples autochtones, et où les peuples autochtones participent à un véritable développement national tout en exerçant librement leurs droits pour leu auto développement.

    Depuis que TFIP a démarré en 2001, il s’est progressivement établi au niveau national en tant que défenseur des droits des peuples autochtones. Elle a mené des recherches participatives sur l’état de la sécurité alimentaire en matière de propriété intellectuelle, les connaissances autochtones, l’agriculture durable, le droit coutumier et l’utilisation des terres. Grâce à sa pratique, elle a amélioré la capacité de ses partenaires ainsi que des dirigeants autochtones à faire de la recherche et de la promotion des politiques par la pratique, les formations et les programmes d’échange. Il a travaillé en réseau et a collaboré avec les décideurs gouvernementaux et les législateurs, les institutions académiques et les particuliers, ainsi que les réseaux d’avocats et les organisations de propriété intellectuelle et les fédérations travaillant sur des questions communes. Il a fait une large diffusion de l’information de ses points saillants de la recherche et a mené des campagnes d’éducation et d’information sur les droits des peuples autochtones à travers les média traditionnels, internet, les médias sociaux et diverses fora publiques.

    • Organisation

      Philippines Task Force for Indigenous Peoples’ Rights (TFIP) aussi connu sous le nom groupe de travail pour les droits des peuples autochtones aux Philippines est un réseau de 11 ONG, dont beaucoup sont des organisations éducatives, travaillant avec les peuples autochtones des Philippines. Le réseau vise à réaliser sa vision d’une société progressiste qui favorise et défend les droits des peuples autochtones, et où les peuples autochtones participent à un véritable développement national tout en exerçant librement leurs droits pour leu auto développement.

      Depuis que TFIP a démarré en 2001, il s’est progressivement établi au niveau national en tant que défenseur des droits des peuples autochtones. Elle a mené des recherches participatives sur l’état de la sécurité alimentaire en matière de propriété intellectuelle, les connaissances autochtones, l’agriculture durable, le droit coutumier et l’utilisation des terres. Grâce à sa pratique, elle a amélioré la capacité de ses partenaires ainsi que des dirigeants autochtones à faire de la recherche et de la promotion des politiques par la pratique, les formations et les programmes d’échange. Il a travaillé en réseau et a collaboré avec les décideurs gouvernementaux et les législateurs, les institutions académiques et les particuliers, ainsi que les réseaux d’avocats et les organisations de propriété intellectuelle et les fédérations travaillant sur des questions communes. Il a fait une large diffusion de l’information de ses points saillants de la recherche et a mené des campagnes d’éducation et d’information sur les droits des peuples autochtones à travers les média traditionnels, internet, les médias sociaux et diverses fora publiques.

    • Projet

      Maintenir la sagesse des peuples autochtones de la Cordillère est un projet de deux ans de TFIP qui se concentre sur la documentation et la promotion des connaissances autochtones dans la région, avec pour but de contribuer à l’éducation par la culture pour les autochtones jeunes. Ceci est rendu possible grâce à la collaboration entre les aînés autochtones, les femmes, les jeunes, les institutions d’apprentissage, les éducateurs et les organisations de peuples. Le projet maximise l’utilisation des contes pour capturer les connaissances autochtones pour les documenter dans des livres d’histoires.

      TFIP innove en collaborant avec les éducateurs et les institutions d’apprentissage dans la sauvegarde de la sagesse autochtone comme source continue d’orientation. Il maximise les espaces nouvellement ouverts pour l’apprentissage autochtone dans le système éducatif rendu possible par les politiques éducatives des Philippines. Le projet est très collaboratif, et met en relation les dépositaires du savoir autochtone, les artistes, les écrivains, les organisations de personnes et les éducateurs, et utilisant un mélange de formes créatives et multimédia pour impliquer les jeunes et pour capter leur intérêt et leur implication. Ce projet répond à la nécessité d’un matériel éducatif populaire sur le savoir autochtone, qui peut être utilisé par les écoles.

  • Projet

    Maintenir la sagesse des peuples autochtones de la Cordillère est un projet de deux ans de TFIP qui se concentre sur la documentation et la promotion des connaissances autochtones dans la région, avec pour but de contribuer à l’éducation par la culture pour les autochtones jeunes. Ceci est rendu possible grâce à la collaboration entre les aînés autochtones, les femmes, les jeunes, les institutions d’apprentissage, les éducateurs et les organisations de peuples. Le projet maximise l’utilisation des contes pour capturer les connaissances autochtones pour les documenter dans des livres d’histoires.

    TFIP innove en collaborant avec les éducateurs et les institutions d’apprentissage dans la sauvegarde de la sagesse autochtone comme source continue d’orientation. Il maximise les espaces nouvellement ouverts pour l’apprentissage autochtone dans le système éducatif rendu possible par les politiques éducatives des Philippines. Le projet est très collaboratif, et met en relation les dépositaires du savoir autochtone, les artistes, les écrivains, les organisations de personnes et les éducateurs, et utilisant un mélange de formes créatives et multimédia pour impliquer les jeunes et pour capter leur intérêt et leur implication. Ce projet répond à la nécessité d’un matériel éducatif populaire sur le savoir autochtone, qui peut être utilisé par les écoles.

  • Actualités

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation