Voice.Global website

En Solidarité avec les Peuples Autochtones des Philippines

Voice est solidaire de Bantay Kita, le groupe de travail pour les droits des peuples autochtones (TFIP), le Pacte des peuples autochtones asiatiques (AIPP) et l’Alliance des peuples de la Cordillère (CPA) et exprime ses inquiétudes quant au vote du gouvernement philippin relatif au marquage des dirigeants autochtones, défenseurs des droits humains et militants politiques en tant que terroristes.

Le 21 février 2018, le Ministère de la Justice a déposé une requête devant le Tribunal de première instance de Manille. Ladite requête vise à étiqueter au moins 600 personnes en tant que terroristes en vertu de la Loi sur la sécurité humaine de 2007. La liste comprend Joan Carling, l’ancien Secrétaire général de l’AIPP, Victoria Corpuz-Tauli, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et d’autres dirigeants autochtones. Ces personnalités sont des individus légitimes et légaux qui se battent pour les droits des peuples autochtones aux Philippines et à travers le monde. Au cas où la requête est approuvée, le gouvernement pourra exercer une surveillance sur leurs activités, leurs finances et même restreindre leur accès à d’autres ressources.

Il est malheureux de constater que l’inclusion des dirigeants autochtones dans cette liste a également des conséquences néfastes sur l’espace civique déjà restreint aux Philippines avec comme effet collatéral une restriction des libertés d’association et d’opinion pour la société civile pour défendre et promouvoir leurs droits dans le cadre d’une société démocratique. La situation est encore aggravée par la poursuite du harcèlement et l’assassinat de dirigeants autochtones dans tout le pays. Les bénéficiaires de la voix qui travaillent avec les peuples autochtones ont déjà exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de leur personnel et de leurs partenaires sur le terrain.

Voice, en tant que programme de subvention, vise à habiliter les personnes les plus marginalisées et les plus discriminées, et à amplifier leurs voix pour que personne ne soit laissée pour compte. Nous réaffirmons notre attachement à cet objectif et exprimons notre soutien au droit des peuples autochtones d’être entendus et inclus sans crainte de représailles de ceux qui sont au pouvoir.

Veuillez lire les déclarations des partenaires Voice :

Hivos a également publié une déclaration (en anglais seulement) pour exprimer son inquiétude. En collaboration avec l’article 19 (en anglais seulement), ils ont lancé un appel à l’action (en anglais seulement) exhortant le gouvernement des Philippines à :

  • Annuler immédiatement la liste des terroristes présumés ;
  • Assurer la sécurité physique des dirigeants des peuples autochtones et des défenseurs des droits humains ;
  • Respecter les obligations de l’État en matière de protection des droits universels et des libertés fondamentales, y compris l’accès à la justice, la liberté d’expression et d’association.

Prière de signer la pétition (en anglais seulement) pour soutenir cet appel à proposition.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation