Voice.Global website

  • Organisation

    Facilitation for Integrated Community Rural Development (FICRD) / Facilitation pour le Développement Rural Communautaire Intégré soutient les droits des femmes et des filles par le biais de l’approche d’apprentissage participatif (PLA), de l’autonomisation des communautés et de l’approche fondée sur les droits, dans le cadre de la prestation de services sociaux tels que des projets éducatifs, des services et des informations en matière de soins de santé, le planning familial et les droits en matière de santé sexuelle et reproductive.

    La FICRD se focalise spécifiquement sur les questions touchant les enfants naguère kidnappés pendant les deux décennies d’insurrection dans le nord de l’Ouganda, en s´appuyant sur une solide expérience et une bonne compréhension des différences ethniques et de la complexité des problèmes auxquels ces enfants sont confrontés, en particulier les petites filles.

    Le FICRD mène également des campagnes de plaidoyer et, ce faisant, il a permis d’éviter 46 150 abandons scolaires et de réduire la violence sexuelle et sexiste, le mariage des enfants dans les communautés et favorisé la protection des enfants dans les écoles. En leur donnant les moyens d’acquérir diverses compétences, elles sont capables de se débrouiller seules et de participer aux processus locaux de décision.

    • Organisation

      Facilitation for Integrated Community Rural Development (FICRD) / Facilitation pour le Développement Rural Communautaire Intégré soutient les droits des femmes et des filles par le biais de l’approche d’apprentissage participatif (PLA), de l’autonomisation des communautés et de l’approche fondée sur les droits, dans le cadre de la prestation de services sociaux tels que des projets éducatifs, des services et des informations en matière de soins de santé, le planning familial et les droits en matière de santé sexuelle et reproductive.

      La FICRD se focalise spécifiquement sur les questions touchant les enfants naguère kidnappés pendant les deux décennies d’insurrection dans le nord de l’Ouganda, en s´appuyant sur une solide expérience et une bonne compréhension des différences ethniques et de la complexité des problèmes auxquels ces enfants sont confrontés, en particulier les petites filles.

      Le FICRD mène également des campagnes de plaidoyer et, ce faisant, il a permis d’éviter 46 150 abandons scolaires et de réduire la violence sexuelle et sexiste, le mariage des enfants dans les communautés et favorisé la protection des enfants dans les écoles. En leur donnant les moyens d’acquérir diverses compétences, elles sont capables de se débrouiller seules et de participer aux processus locaux de décision.

    • Projet

      Le projet « Lango Girls with Disability Right to Education » (droit à l’éducation pour les filles en situation de handicap de Lango) réduit les disparités entre les sexes en ce qui concerne l’inscription, la rétention et les résultats des enfants dans les écoles secondaires de la sous-région de Lango. Le projet vise à faire passer le taux d’inscription des filles de 26% à 38% et leur taux de réussite de 45% à 61%, tout en cherchant à augmenter les possibilités d’emploi pour les femmes, à améliorer l’économie des ménages et à accroître la participation des femmes à la prise de décision.

      Les filles en situation de handicap de la sous-région de Lango constituent généralement un groupe marginalisé, car les familles préfèrent envoyer les garçons à l’école plutôt que les filles en situation de handicap. La situation est encore pire dans le sens où plus on monte dans l’échelle de l’éducation, plus le taux d’abandon des filles en situation de handicap est élevé par rapport aux garçons.

      Le projet utilise une série de méthodologies de renforcement des capacités, de formation, de recherche, d’évaluation d’impact, de développement de systèmes de suivi, de documentation et de diffusion d’informations. Cela permet de fournir, de manière durable, aux communautés rurales pauvres, des services et des informations accessibles, abordables et de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive.

  • Projet

    Le projet « Lango Girls with Disability Right to Education » (droit à l’éducation pour les filles en situation de handicap de Lango) réduit les disparités entre les sexes en ce qui concerne l’inscription, la rétention et les résultats des enfants dans les écoles secondaires de la sous-région de Lango. Le projet vise à faire passer le taux d’inscription des filles de 26% à 38% et leur taux de réussite de 45% à 61%, tout en cherchant à augmenter les possibilités d’emploi pour les femmes, à améliorer l’économie des ménages et à accroître la participation des femmes à la prise de décision.

    Les filles en situation de handicap de la sous-région de Lango constituent généralement un groupe marginalisé, car les familles préfèrent envoyer les garçons à l’école plutôt que les filles en situation de handicap. La situation est encore pire dans le sens où plus on monte dans l’échelle de l’éducation, plus le taux d’abandon des filles en situation de handicap est élevé par rapport aux garçons.

    Le projet utilise une série de méthodologies de renforcement des capacités, de formation, de recherche, d’évaluation d’impact, de développement de systèmes de suivi, de documentation et de diffusion d’informations. Cela permet de fournir, de manière durable, aux communautés rurales pauvres, des services et des informations accessibles, abordables et de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer