Voice.Global website

  • Organisation

    Le groupe de femmes Namunyak Lepolosi a été constitué en 2015 à un moment où les femmes s’engageaient dans le brassage local et que les femmes étaient incapables de répondre à leurs besoins de base quotidiens, les familles se couchaient sans repas. La nécessité d’éduquer les femmes sur leurs droits et les activités génératrices de revenus efficaces a été poursuivie par le groupe pour réduire l’écart des niveaux d’analphabétisme et diminuer l’impact des croyances et pratiques traditionnelles nuisibles. Il en résulte une meilleure estime de soi chez les femmes, une meilleure santé grâce à la sécurité alimentaire chez les quelques groupes déjà formés et une participation active et libre aux activités du groupe et aux activités locales. Nos activités ont depuis attiré d’autres femmes qui ont formé un réseau et se sont enregistrées sous un parapluie de 52 groupes de femmes avec de nombreuses femmes non formées.

    Namunyak Lepolosi mène divers projets dans les lieux où se trouvent les détenteurs de droits, où il est possible d’atteindre tous les membres de chaque groupe, plutôt que d’organiser des formations ou des ateliers dans un lieu centralisé. Cela permettra de toucher encore plus de femmes et d’améliorer le partage des connaissances et la mise en œuvre des idées du projet. C’est une stratégie que l’organisation continuera à mettre en œuvre pour d’autres projets afin d’assurer une large couverture et une meilleure continuité du partage des connaissances.

    • Organisation

      Le groupe de femmes Namunyak Lepolosi a été constitué en 2015 à un moment où les femmes s’engageaient dans le brassage local et que les femmes étaient incapables de répondre à leurs besoins de base quotidiens, les familles se couchaient sans repas. La nécessité d’éduquer les femmes sur leurs droits et les activités génératrices de revenus efficaces a été poursuivie par le groupe pour réduire l’écart des niveaux d’analphabétisme et diminuer l’impact des croyances et pratiques traditionnelles nuisibles. Il en résulte une meilleure estime de soi chez les femmes, une meilleure santé grâce à la sécurité alimentaire chez les quelques groupes déjà formés et une participation active et libre aux activités du groupe et aux activités locales. Nos activités ont depuis attiré d’autres femmes qui ont formé un réseau et se sont enregistrées sous un parapluie de 52 groupes de femmes avec de nombreuses femmes non formées.

      Namunyak Lepolosi mène divers projets dans les lieux où se trouvent les détenteurs de droits, où il est possible d’atteindre tous les membres de chaque groupe, plutôt que d’organiser des formations ou des ateliers dans un lieu centralisé. Cela permettra de toucher encore plus de femmes et d’améliorer le partage des connaissances et la mise en œuvre des idées du projet. C’est une stratégie que l’organisation continuera à mettre en œuvre pour d’autres projets afin d’assurer une large couverture et une meilleure continuité du partage des connaissances.

    • Projet

      Notre projet ciblera les femmes indigènes (jeunes, âgées et personnes vivant avec un handicap) et les jeunes indigènes de la communauté Maasai qui ont un accès limité à la compréhension de leurs droits et à différentes activités génératrices de revenus, alors que la plupart d’entre eux gagnent leur vie. Nos principaux objectifs sont de travailler avec toutes les femmes (jeunes, âgées et personnes en situation de handicap) afin d’améliorer la compréhension des droits des femmes et des jeunes tels qu’ils sont définis dans la constitution en ce qui concerne l’accès à l’éducation et à la santé, de lutter contre les pratiques traditionnelles préjudiciables telles que la violence à l’égard des femmes et les croyances selon lesquelles les femmes n’ont pas le droit de s’instruire ou de posséder des biens, d’améliorer les compétences de leadership des femmes et de créer une plateforme leur permettant d’exprimer leurs problèmes et d’influencer la prise de décision au niveau gouvernemental.

      Le projet impliquera des dialogues avec les dirigeants locaux et les anciens du village, qui ont de l’influence dans leurs espaces et peuvent renforcer les activités des femmes et agir en tant que défenseurs. Les activités s’appuieront sur les formations des femmes sur les droits fonciers et l’accès aux ressources productives de la terre, les leçons sur les compétences de leadership qui amélioreront leurs compétences de gestion ainsi que l’emploi d’activités génératrices de revenus pour scolariser leurs enfants, en particulier les filles dont l’éducation assurera la continuité de l’expression de leurs besoins et la compréhension des droits fonciers et autres droits de propriété et la sensibilisation à la violence basée sur le genre.

  • Projet

    Notre projet ciblera les femmes indigènes (jeunes, âgées et personnes vivant avec un handicap) et les jeunes indigènes de la communauté Maasai qui ont un accès limité à la compréhension de leurs droits et à différentes activités génératrices de revenus, alors que la plupart d’entre eux gagnent leur vie. Nos principaux objectifs sont de travailler avec toutes les femmes (jeunes, âgées et personnes en situation de handicap) afin d’améliorer la compréhension des droits des femmes et des jeunes tels qu’ils sont définis dans la constitution en ce qui concerne l’accès à l’éducation et à la santé, de lutter contre les pratiques traditionnelles préjudiciables telles que la violence à l’égard des femmes et les croyances selon lesquelles les femmes n’ont pas le droit de s’instruire ou de posséder des biens, d’améliorer les compétences de leadership des femmes et de créer une plateforme leur permettant d’exprimer leurs problèmes et d’influencer la prise de décision au niveau gouvernemental.

    Le projet impliquera des dialogues avec les dirigeants locaux et les anciens du village, qui ont de l’influence dans leurs espaces et peuvent renforcer les activités des femmes et agir en tant que défenseurs. Les activités s’appuieront sur les formations des femmes sur les droits fonciers et l’accès aux ressources productives de la terre, les leçons sur les compétences de leadership qui amélioreront leurs compétences de gestion ainsi que l’emploi d’activités génératrices de revenus pour scolariser leurs enfants, en particulier les filles dont l’éducation assurera la continuité de l’expression de leurs besoins et la compréhension des droits fonciers et autres droits de propriété et la sensibilisation à la violence basée sur le genre.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer