Voice.Global website

Le pouvoir de Rien Pour Nous Sans Nous : Jeunes Travailleurs Domestiques

Célébration des leaders féminins, ex-aides domestiques en Tanzanie et au Cambodge

-Par Marinke van Riet, Responsable de Programme Voice

Voice profite de la Journée Internationale de la Femme pour mettre en valeur le travail des jeunes travailleuses domestiques, un groupe vulnérable enclin à l’exploitation et aux abus. Les jeunes travailleuses domestiques émergent comme une force potentielle dans plusieurs pays où Voice est mis en œuvre (Tanzanie, Cambodge, Mali et Indonésie). Pour le cas des Wotesawa (tous égaux en swahili) en Tanzanie et de l’Association indépendante pour l’économie informelle (ou IDEA) au Cambodge, les dirigeants féminins étaient eux-mêmes des travailleuses domestiques, incarnant parfaitement le principe de Voice et l’esprit de Rien Pour Nous Sans Nous.

Ce blog célèbre et honore à la fois les jeunes femmes et les idéaux pour lesquelles elles se battent.

Mlle. Angela Benedicto, Wotesawa, Mwanza, Tanzania

Debout en face d’une chambre avec environ 50 jeunes travailleuses domestiques à Mwanza, (Tanzanie), Angela Benedicto fondatrice et directrice de Wotesawa est vêtue en ce matin chaud du mois de décembre. Angela s’est habillée de la sorte non pas pour intimider les participants, mais plutôt pour servir d’inspiration. Jeunes âgés de 14 ans, Angela en fut une avant qu’elle ne réussisse à s’échapper des difficultés du travail domestique grâce au soutien d’une ONG locale et de l’Internationale Anti-Esclavagiste. Angela a décidé de consacrer sa vie à la protection d’autres jeunes filles pour qu’elles ne subissent le même sort. C’est la raison pour laquelle elle a créé Wotesawa, une organisation locale pour et par les travailleuses domestiques. D’ailleurs, Angela a été reconnue par la Reine d’Angleterre pour ses efforts en tant que jeune leader féminin !

 Croyez-vous que j’ai été comme vous ? Angela demanda aux participantes, qui étaient réunies pour en savoir plus sur leurs droits et responsabilités en tant que travailleuses domestiques, dans le cadre d’une subvention Influence du programme Voice. Les participants répondaient en remuant leur tête comme pour dire « bien sûr que non ». Et pourquoi pas ? continua Angela. Les réponses proposées étaient entre autres « parce que vous vous sentez en confiance et vous êtes belle, vous vous habillez bien et vous êtes si Hodari (intelligente en swahili), ce qui illustre l’idée que ces jeunes femmes se faisaient d’elles-mêmes. Angela a ensuite parlé de son parcours et les jeunes étaient émerveillées et commençaient déjà à nourrir le rêve qu’un jour elles aussi pourraient se tenir devant une audience et faire une présentation. C’est exactement l’inspiration qu’Angela a voulu partager et être un catalyseur pour ces jeunes filles dans leur combat pour plus d’estime de soi et d’autonomisation.

Crédit : Mlle. Samphous Von, IDEA, Phnomh Penh, Cambodge
Crédit : Mlle. Samphous Von, IDEA, Phnomh Penh, Cambodge

Très tôt un samedi matin, dans une petite chambre à l’étage dans les ruelles de Phnomh Penh nous retrouvons Samphous Von, une jeune femme d’un village juste à l’extérieur de la capitale Cambodgienne. Grâce à la subvention d’autonomisation Voice autonomisation, IDEA a initié une série de formations et d’encadrement pour les (jeunes) travailleuses domestiques de la capitale avec un accent particulier sur leurs droits. Ce samedi matin, les femmes ont expliqué qu’elles étaient en retard parce qu’elles devraient faire approuver une permission spéciale de leur employeur à pouvoir participer à ces rencontres en imaginant de petits mensonges astucieux.

Samphous a commencé la formation par un exercice demandant aux femmes d’écrire ou de dessiner leur situation actuelle et de préciser ce qu’elles aimeraient voir changer. L’on a pu alors entendre des récits émouvants sur l’exploitation et les formes d’abus matérialisées par de très longues heures de travail pour des salaires maigres avec dans certains cas des abus sexuels soit du père soit du fils aîné dans la famille. Il y eut des larmes et Samphous a pu être si proche des femmes parce qu’elle se retrouvait à travers leur histoire. L’expérience de Samphous a eu une fin heureuse puisqu’elle a réussi à utiliser son salaire pour étudier à travers l’Université, obtenir un emploi, se marier et maintenant avoir un petit garçon. Elle a décidé de retourner cette faveur à la communauté des travailleuses domestiques précisément parce que cette communauté a fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui.

Et les commentaires du groupe ? Les femmes ont suggéré que la prochaine rencontre se déroule un dimanche, leur seul jour de congé. En un mot : engagement.

La Journée Internationale de la Femme vise à célébrer le leadership, la compassion et la communion entre les femmes. Angela et Samphous sont les preuves tangibles de l’importance du principe de rien pour nous sans nous.

Nous vous saluons Angela et Samphous pour avoir permis à nos filles, mères et sœurs de trouver leur voix !

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation