Voice.Global website

  • Organisation

    Le Carmelite Prisoners’ Interest Organisation (CAPIO) est une organisation à but non lucratif de développement fondée en 1992 par les Pères Carmes. CAPIO favorise l’efficacité de l’administration judiciaire criminelle au Nigéria grâce à un plaidoyer efficace. En particulier, CAPIO préconise la protection des droits humains et la dignité des détenus, les actions pour soulager les victimes de crimes et prévenir la criminalité parmi les jeunes. Leurs interventions portent principalement sur l’assistance juridique gratuite, l’assistance médicale, la réhabilitation et la protection sociale dans les prisons nigérianes. CAPIO facilite également les programmes de réhabilitation des ex-détenus.

    CAPIO collabore avec des organisations gouvernementales et non gouvernementales dans le cadre de programmes pour réaliser son mandat. Les services de CAPIO sont toujours gratuits. CAPIO ne donne préférence ni à une religion, genre, ni au lieu d’origine des bénéficiaires.

    • Organisation

      Le Carmelite Prisoners’ Interest Organisation (CAPIO) est une organisation à but non lucratif de développement fondée en 1992 par les Pères Carmes. CAPIO favorise l’efficacité de l’administration judiciaire criminelle au Nigéria grâce à un plaidoyer efficace. En particulier, CAPIO préconise la protection des droits humains et la dignité des détenus, les actions pour soulager les victimes de crimes et prévenir la criminalité parmi les jeunes. Leurs interventions portent principalement sur l’assistance juridique gratuite, l’assistance médicale, la réhabilitation et la protection sociale dans les prisons nigérianes. CAPIO facilite également les programmes de réhabilitation des ex-détenus.

      CAPIO collabore avec des organisations gouvernementales et non gouvernementales dans le cadre de programmes pour réaliser son mandat. Les services de CAPIO sont toujours gratuits. CAPIO ne donne préférence ni à une religion, genre, ni au lieu d’origine des bénéficiaires.

    • Projet

      Le projet favorise le respect de la dignité et des droits humains des femmes prisonnières au Nigéria. Il est vrai que les femmes au Nigeria sont plus vulnérables aux violations de droits que les hommes. Toutefois, la société nigériane ne peut considérer un détenu comme digne de droits quelconque. Leurs droits sont bafoués et les gens n’y accordent aucune importance.

      Ce projet met en œuvre des interventions qui influent sur les attitudes et les comportements en vue de sensibiliser le personnel pénitentiaire et d’autres intervenants clés sur les droits des femmes incarcérées. Le projet a deux objectifs généraux ; persuader les autorités compétentes d’adopter et de maintenir des principes spécifiques en genre dans la gestion pénitentiaire au Nigéria, et de faciliter l’amélioration des conditions de détention pour les femmes incarcérées en exigeant la responsabilisation des porteurs de droits et en organisant des activités de campagne.

      Les efforts combinés de CAPIO, du Département chargé des prisons nigérianes, de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et de l’initiative de développement des détenus pénitentiaires (PIDI) produisent des résultats durables en veillant à ce que l’éducation genre devienne un aspect intégral de la formation du personnel pénitentiaire. Les situations et les besoins particuliers des femmes incarcérées sont portés à l’attention des parties prenantes et restent d‘actualité jusqu’à ce que des solutions soient adoptées et maintenues.

  • Projet

    Le projet favorise le respect de la dignité et des droits humains des femmes prisonnières au Nigéria. Il est vrai que les femmes au Nigeria sont plus vulnérables aux violations de droits que les hommes. Toutefois, la société nigériane ne peut considérer un détenu comme digne de droits quelconque. Leurs droits sont bafoués et les gens n’y accordent aucune importance.

    Ce projet met en œuvre des interventions qui influent sur les attitudes et les comportements en vue de sensibiliser le personnel pénitentiaire et d’autres intervenants clés sur les droits des femmes incarcérées. Le projet a deux objectifs généraux ; persuader les autorités compétentes d’adopter et de maintenir des principes spécifiques en genre dans la gestion pénitentiaire au Nigéria, et de faciliter l’amélioration des conditions de détention pour les femmes incarcérées en exigeant la responsabilisation des porteurs de droits et en organisant des activités de campagne.

    Les efforts combinés de CAPIO, du Département chargé des prisons nigérianes, de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et de l’initiative de développement des détenus pénitentiaires (PIDI) produisent des résultats durables en veillant à ce que l’éducation genre devienne un aspect intégral de la formation du personnel pénitentiaire. Les situations et les besoins particuliers des femmes incarcérées sont portés à l’attention des parties prenantes et restent d‘actualité jusqu’à ce que des solutions soient adoptées et maintenues.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation