Voice.Global website

  • Organisation

    Le projet Let’s Speak up a débuté avec une organisation appelée HWDI (Association indonésienne des femmes handicapées). HWDI est une association qui a été créée le 9 septembre 1997 pour rassembler, unir et appuyer les femmes handicapées à travers l’Indonésie pour défendre et lutter conjointement pour leurs droits. Au cours de la mise en œuvre du projet, il a été décidé d’enregistrer le groupe séparément lorsque le projet a mûri et évolué. C’est pourquoi YAPESDI est né.

    Down syndrome Care Foundation Indonesia (YAPESDI) est une fondation à but non lucratif qui œuvre sur la responsabilisation des jeunes et des adultes atteints de trisomie ou de toute autre déficience intellectuelle et de leurs familles. La vision de YAPESDI est l’avènement d’une société dotée d’une culture amicale, juste et sensible aux personnes trisomiques ou d’autres personnes/familles atteintes de déficience intellectuelle.

    • Organisation

      Le projet Let’s Speak up a débuté avec une organisation appelée HWDI (Association indonésienne des femmes handicapées). HWDI est une association qui a été créée le 9 septembre 1997 pour rassembler, unir et appuyer les femmes handicapées à travers l’Indonésie pour défendre et lutter conjointement pour leurs droits. Au cours de la mise en œuvre du projet, il a été décidé d’enregistrer le groupe séparément lorsque le projet a mûri et évolué. C’est pourquoi YAPESDI est né.

      Down syndrome Care Foundation Indonesia (YAPESDI) est une fondation à but non lucratif qui œuvre sur la responsabilisation des jeunes et des adultes atteints de trisomie ou de toute autre déficience intellectuelle et de leurs familles. La vision de YAPESDI est l’avènement d’une société dotée d’une culture amicale, juste et sensible aux personnes trisomiques ou d’autres personnes/familles atteintes de déficience intellectuelle.

    • Projet

      En Indonésie, les enfants atteints de trisomie ou plus généralement des enfants ayant une déficience intellectuelle ne sont presque jamais acceptés par les écoles publiques, même celles dites inclusives. Cette situation ne permet évidemment pas à ces enfants de développer leurs aptitudes cognitives et d’interagir avec la société dans son ensemble. Ces enfants ont rarement l’occasion de s’exprimer et n’oseraient pas le faire de toute façon.

      Ce combat pour l’expression est généralement dû à la façon dont les adultes considèrent les personnes souffrant de trisomie. Ils (adultes et parfois parents) croient que les personnes trisomiques n’ont pas la capacité intellectuelle de comprendre leur situation/incapacité. C’est pourquoi les adultes les empêchent souvent de parler ou d’être entendus: ils répriment les questions en insinuant que ces enfants n’ont pas besoin de savoir ou que ce serait mieux s’ils ne comprenaient pas.

      À ce jour, il n’y a pas de groupe de pairs pour les personnes/enfants souffrant de trisomie en Indonésie.

      Le but de ce projet pilote est de commencer au début et de créer un groupe de jeunes personnes atteintes de trisomie qui, au fil du temps, seront suffisamment confiantes pour exprimer leurs préoccupations actuelles dans la vie, leurs difficultés, les contraintes sociales, la façon dont leurs préoccupations sont prises en compte, et leurs attentes pour l’avenir. Pour y parvenir, les jeunes seront guidés/coachés pour améliorer leur confiance en eux et les rendre assez courageux pour parler et exprimer leurs sentiments et leurs opinions.

      Aujourd’hui, 20 filles et garçons souffrant de trisomie et âgés de 11 à 27 ans vivant à Jakarta ont été identifiés dans un groupe informel. HWDI rassemble ces jeunes sur une base régulière et avec le temps les fait communiquer les uns avec les autres d’une manière structurelle. Les sessions favorisent une approche thématique avec le groupe afin de faciliter l’expression et explorer les différents aspects de la vie sociale de ces jeunes. Les sujets qui sont couverts comprennent l’éducation, les loisirs, les amis, la famille (parents, frères et sœurs), les relations émotionnelles et romantiques, et les projets. Les parents sont tenus au courant des développements du programme et des thèmes abordés.

  • Projet

    En Indonésie, les enfants atteints de trisomie ou plus généralement des enfants ayant une déficience intellectuelle ne sont presque jamais acceptés par les écoles publiques, même celles dites inclusives. Cette situation ne permet évidemment pas à ces enfants de développer leurs aptitudes cognitives et d’interagir avec la société dans son ensemble. Ces enfants ont rarement l’occasion de s’exprimer et n’oseraient pas le faire de toute façon.

    Ce combat pour l’expression est généralement dû à la façon dont les adultes considèrent les personnes souffrant de trisomie. Ils (adultes et parfois parents) croient que les personnes trisomiques n’ont pas la capacité intellectuelle de comprendre leur situation/incapacité. C’est pourquoi les adultes les empêchent souvent de parler ou d’être entendus: ils répriment les questions en insinuant que ces enfants n’ont pas besoin de savoir ou que ce serait mieux s’ils ne comprenaient pas.

    À ce jour, il n’y a pas de groupe de pairs pour les personnes/enfants souffrant de trisomie en Indonésie.

    Le but de ce projet pilote est de commencer au début et de créer un groupe de jeunes personnes atteintes de trisomie qui, au fil du temps, seront suffisamment confiantes pour exprimer leurs préoccupations actuelles dans la vie, leurs difficultés, les contraintes sociales, la façon dont leurs préoccupations sont prises en compte, et leurs attentes pour l’avenir. Pour y parvenir, les jeunes seront guidés/coachés pour améliorer leur confiance en eux et les rendre assez courageux pour parler et exprimer leurs sentiments et leurs opinions.

    Aujourd’hui, 20 filles et garçons souffrant de trisomie et âgés de 11 à 27 ans vivant à Jakarta ont été identifiés dans un groupe informel. HWDI rassemble ces jeunes sur une base régulière et avec le temps les fait communiquer les uns avec les autres d’une manière structurelle. Les sessions favorisent une approche thématique avec le groupe afin de faciliter l’expression et explorer les différents aspects de la vie sociale de ces jeunes. Les sujets qui sont couverts comprennent l’éducation, les loisirs, les amis, la famille (parents, frères et sœurs), les relations émotionnelles et romantiques, et les projets. Les parents sont tenus au courant des développements du programme et des thèmes abordés.

  • Actualités

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation