Voice.Global website

  • Organisation

    La Dewdrop Foundation (DDF) est une organisation à but non lucratif créée en 2002. L’objectif global est d’améliorer les moyens de subsistance des groupes vulnérables de la société, en particulier dans les communautés rurales, en renforçant leur capacité à lutter pour leurs droits et à s’engager dans des entreprises qui leur garantissent des moyens de subsistance durables.

    L’objectif principal est de développer et de mettre en œuvre des programmes personnalisés et durables d’apprentissage permanent afin de renforcer efficacement les capacités au niveau local, créer des opportunités d’emploi et permettre aux femmes et aux jeunes de devenir des entrepreneurs indépendants. Ces objectifs ont été atteints au fil des ans grâce à des programmes de développement communautaire et d’acquisition de compétences destinés aux travailleurs domestiques, aux enseignants, aux leaders communautaires, aux organisations de femmes, aux prestataires de services de santé et autres prestataires de services d’accueil. La fondation atténue également les maux de la servitude domestique des enfants (également connue sous le nom d’esclavage moderne) et du trafic interne des enfants grâce à des activités de plaidoyer en faveur des survivants.

    • Organisation

      La Dewdrop Foundation (DDF) est une organisation à but non lucratif créée en 2002. L’objectif global est d’améliorer les moyens de subsistance des groupes vulnérables de la société, en particulier dans les communautés rurales, en renforçant leur capacité à lutter pour leurs droits et à s’engager dans des entreprises qui leur garantissent des moyens de subsistance durables.

      L’objectif principal est de développer et de mettre en œuvre des programmes personnalisés et durables d’apprentissage permanent afin de renforcer efficacement les capacités au niveau local, créer des opportunités d’emploi et permettre aux femmes et aux jeunes de devenir des entrepreneurs indépendants. Ces objectifs ont été atteints au fil des ans grâce à des programmes de développement communautaire et d’acquisition de compétences destinés aux travailleurs domestiques, aux enseignants, aux leaders communautaires, aux organisations de femmes, aux prestataires de services de santé et autres prestataires de services d’accueil. La fondation atténue également les maux de la servitude domestique des enfants (également connue sous le nom d’esclavage moderne) et du trafic interne des enfants grâce à des activités de plaidoyer en faveur des survivants.

    • Projet

      Au Nigeria, les personnes âgées souffrant de maladies liées à l’âge telles que la maladie d’Alzheimer (AD) sont considérées, à tort, comme des fous et des « sorciers/sorcières » en raison de leur handicap mental. Les personnes âgées sont souvent négligées et tenues à l’écart du public par les membres de leur famille par crainte d’être ostracisées par leur communauté en raison de superstitions et de croyances culturelles ancestrales issues de l’ignorance la plus élémentaire. Il en résulte que les personnes âgées sont torturées et subissent d’innombrables abus sans recours parce qu’elles #n’ont pas de voix#.

      Des histoires non fondées et diverses études indiquent que la maltraitance des personnes âgées est répandue au Nigeria, même si son taux demeure inconnu. Une étude menée dans l’État d’Akwa Ibom a fait état d’une forte prévalence de la maltraitance des personnes âgées : 46,7 % des personnes âgées se sont plaintes de négligence médicale et de plaies de lits ; 47 % ont subi une forme de maltraitance physique ; 44,7 % ont signalé le manque de visites ; 49 % étaient mal à l’aise dans leurs conditions de vie ; et 35 % étaient victimes de vol. Une autre étude menée auprès des personnes âgées de l’État d’Enugu, toujours au Nigeria, a révélé une forte prévalence du refus de la liberté d’interaction (88 %) et de la violence verbale (73 %).

      Récemment, il a beaucoup été question du vieillissement de la population au Nigeria. Les personnes âgées dans ce pays sont confrontées à de multiples défis en raison de la réduction de leur indépendance fonctionnelle. Toutefois, on ne s’est pas intéressé à leurs expériences. Il est clair qu’il est nécessaire de comprendre les expériences des personnes âgées et de trouver des solutions à leurs problèmes.

      Le résultat de la subvention d’autonomisation que la Fondation Dewdrop a mise en œuvre dans le cadre de la communauté Umuode a révélé le besoin crucial de sensibiliser le public sur la façon de prendre soin des personnes âgées et de leurs affections courantes telles que les troubles de la vue et de l’audition, la perte de mémoire/la démence et la maladie d’Alzheimer. Les personnes âgées deviennent naturellement plus vulnérables aux abus verbaux et physiques de la part de personnes ignorantes au fur et à mesure qu’elles sont touchées par ces problèmes liés à l’âge, en particulier dans les villages et les communautés locales. Les soignants et les membres des famille qui souhaitent protéger leurs proches manquent de moyens et ont donc besoin de conseils et d’une structure de soutien.

      Ce projet vise donc à élaborer une réforme législative et des solutions politiques qui s’attaquent aux obstacles persistants au bien-être des personnes âgées. Des enquêtes et des recherches sont menées pour déterminer l’ampleur de ce problème dans dix communautés pilotes dans les régions du gouvernement local de Nkanu-land de l’État d’Enugu, et pour faire la promotion des résultats. La fondation utilise des œuvres d’art, de la musique et des pièces de théâtre pour faire entendre les voix des personnes âgées dans tout le pays, en particulier celles qui vivent avec la maladie d’Alzheimer, en commençant par les communautés pilotes de l’État d’Enugu.

      L’objectif final est d’enrichir la vie des personnes âgées à l´aide d’une plateforme qui leur permet de s’exprimer et de défendre leur cause, d’avoir accès aux équipements sociaux, de fournir des opportunités de renforcement de capacités pour leurs soignants, et de rassembler les acteurs clés qui défendent leur cause et soutiennent le programme dans les communautés pilotes.

  • Projet

    Au Nigeria, les personnes âgées souffrant de maladies liées à l’âge telles que la maladie d’Alzheimer (AD) sont considérées, à tort, comme des fous et des « sorciers/sorcières » en raison de leur handicap mental. Les personnes âgées sont souvent négligées et tenues à l’écart du public par les membres de leur famille par crainte d’être ostracisées par leur communauté en raison de superstitions et de croyances culturelles ancestrales issues de l’ignorance la plus élémentaire. Il en résulte que les personnes âgées sont torturées et subissent d’innombrables abus sans recours parce qu’elles #n’ont pas de voix#.

    Des histoires non fondées et diverses études indiquent que la maltraitance des personnes âgées est répandue au Nigeria, même si son taux demeure inconnu. Une étude menée dans l’État d’Akwa Ibom a fait état d’une forte prévalence de la maltraitance des personnes âgées : 46,7 % des personnes âgées se sont plaintes de négligence médicale et de plaies de lits ; 47 % ont subi une forme de maltraitance physique ; 44,7 % ont signalé le manque de visites ; 49 % étaient mal à l’aise dans leurs conditions de vie ; et 35 % étaient victimes de vol. Une autre étude menée auprès des personnes âgées de l’État d’Enugu, toujours au Nigeria, a révélé une forte prévalence du refus de la liberté d’interaction (88 %) et de la violence verbale (73 %).

    Récemment, il a beaucoup été question du vieillissement de la population au Nigeria. Les personnes âgées dans ce pays sont confrontées à de multiples défis en raison de la réduction de leur indépendance fonctionnelle. Toutefois, on ne s’est pas intéressé à leurs expériences. Il est clair qu’il est nécessaire de comprendre les expériences des personnes âgées et de trouver des solutions à leurs problèmes.

    Le résultat de la subvention d’autonomisation que la Fondation Dewdrop a mise en œuvre dans le cadre de la communauté Umuode a révélé le besoin crucial de sensibiliser le public sur la façon de prendre soin des personnes âgées et de leurs affections courantes telles que les troubles de la vue et de l’audition, la perte de mémoire/la démence et la maladie d’Alzheimer. Les personnes âgées deviennent naturellement plus vulnérables aux abus verbaux et physiques de la part de personnes ignorantes au fur et à mesure qu’elles sont touchées par ces problèmes liés à l’âge, en particulier dans les villages et les communautés locales. Les soignants et les membres des famille qui souhaitent protéger leurs proches manquent de moyens et ont donc besoin de conseils et d’une structure de soutien.

    Ce projet vise donc à élaborer une réforme législative et des solutions politiques qui s’attaquent aux obstacles persistants au bien-être des personnes âgées. Des enquêtes et des recherches sont menées pour déterminer l’ampleur de ce problème dans dix communautés pilotes dans les régions du gouvernement local de Nkanu-land de l’État d’Enugu, et pour faire la promotion des résultats. La fondation utilise des œuvres d’art, de la musique et des pièces de théâtre pour faire entendre les voix des personnes âgées dans tout le pays, en particulier celles qui vivent avec la maladie d’Alzheimer, en commençant par les communautés pilotes de l’État d’Enugu.

    L’objectif final est d’enrichir la vie des personnes âgées à l´aide d’une plateforme qui leur permet de s’exprimer et de défendre leur cause, d’avoir accès aux équipements sociaux, de fournir des opportunités de renforcement de capacités pour leurs soignants, et de rassembler les acteurs clés qui défendent leur cause et soutiennent le programme dans les communautés pilotes.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer