Voice.Global website

  • Organisation

    Femmes, Actions et Développement (FAD) a été fondée au Niger en 2009 pour promouvoir les droits et devoirs des femmes au Niger. FAD est une organisation apolitique, démocratique, non-religieuse et à but non lucratif, œuvrant pour promouvoir, protéger, aider, soutenir et faire reconnaitre les droits et devoirs des femmes au Niger par le développement durable et les actions de proximité comprenant:

    • La construction d’un abri pour les femmes en difficulté sociale ou sans-abri,
    • La fourniture d’une assistance matérielle et financière aux femmes rurales,
    • Ou toutes autres actions décidées par l’Assemblée générale.

    Les objectifs spécifiques de FAD sont:

    • Lutter contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes;
    • Lutter contre la violence à l’égard des femmes et des enfants sous toutes ses formes;
    • Renforcer la promotion des femmes et la protection de l’enfant;
    • Lutter contre les inégalités et les iniquités liées au genre;
    • Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes et du bien-être des enfants;
    • Contribuer au développement de la jeunesse et à la promotion de la culture;
    • Promouvoir la scolarisation des filles;
    • Contribuer à la mise en œuvre des conventions des Nations Unies relatives aux droits de la femme et à la Convention relative aux droits de l’enfant;
    • Participer activement à l’élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des programmes des Nations Unies au Niger;
    • Contribuer à la mise en œuvre de la Commission internationale pour les programmes d’action pour le développement, des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et du programme de renforcement de la sante sexuelles des jeunes et adolescents y compris la prévention des MST/VIH/sida (violence sexuelle, ignorance, pratiques traditionnelles nuisibles, etc.);
    • Mobiliser les ressources pour la santé sexuelle et reproductive d’une part et promouvoir la planification familiale de l’autre.
    • Organisation

      Femmes, Actions et Développement (FAD) a été fondée au Niger en 2009 pour promouvoir les droits et devoirs des femmes au Niger. FAD est une organisation apolitique, démocratique, non-religieuse et à but non lucratif, œuvrant pour promouvoir, protéger, aider, soutenir et faire reconnaitre les droits et devoirs des femmes au Niger par le développement durable et les actions de proximité comprenant:

      • La construction d’un abri pour les femmes en difficulté sociale ou sans-abri,
      • La fourniture d’une assistance matérielle et financière aux femmes rurales,
      • Ou toutes autres actions décidées par l’Assemblée générale.

      Les objectifs spécifiques de FAD sont:

      • Lutter contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes;
      • Lutter contre la violence à l’égard des femmes et des enfants sous toutes ses formes;
      • Renforcer la promotion des femmes et la protection de l’enfant;
      • Lutter contre les inégalités et les iniquités liées au genre;
      • Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes et du bien-être des enfants;
      • Contribuer au développement de la jeunesse et à la promotion de la culture;
      • Promouvoir la scolarisation des filles;
      • Contribuer à la mise en œuvre des conventions des Nations Unies relatives aux droits de la femme et à la Convention relative aux droits de l’enfant;
      • Participer activement à l’élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des programmes des Nations Unies au Niger;
      • Contribuer à la mise en œuvre de la Commission internationale pour les programmes d’action pour le développement, des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et du programme de renforcement de la sante sexuelles des jeunes et adolescents y compris la prévention des MST/VIH/sida (violence sexuelle, ignorance, pratiques traditionnelles nuisibles, etc.);
      • Mobiliser les ressources pour la santé sexuelle et reproductive d’une part et promouvoir la planification familiale de l’autre.
    • Projet

      Le projet maintenir les filles à l’école, financé par Voice, vise à améliorer la scolarisation et la rétention des filles à l’école grâce à l’adoption d’un projet de loi lancé en 2012 par le ministère de l’enseignement primaire, appelé «protéger les jeunes filles à l’école». Un projet de loi qui donnerait aux filles le pouvoir légal de poursuivre leurs études jusqu’à l’âge de 18 ans en les protégeant de toutes les formes de violence: mariages précoces/forcés, harcèlement scolaire, etc. Le projet de loi ne pouvait malheureusement pas être voté, sur la base du fait que les chefs religieux étaient contre.

      FAD est une organisation de femmes luttant pour l’amélioration des conditions de vie des femmes nigériennes, tant rurales qu’urbaines. Dans leur compréhension, l’amélioration des conditions de la femme dépendra tout d’abord de son éducation. C’est dans ce sens que FAD intervient depuis plusieurs années pour la promotion de l’éducation des filles et ce projet s’inscrit parfaitement dans leur plan stratégique.

      En dehors de l’utilisation d’une petite équipe dédiée pour la mise en œuvre du projet, FAD a également mis en place des comités. Un soi-disant COJEFIL (Comité des jeunes filles leaders) qui rassemble plus de 250 filles formées en leadership pour promouvoir le leadership féminin. Ce Comité est une organisation faitière qui a des bureaux à Dosso, Maradi et Tahoua. L’autre Comité est appelé COFEMEP (Comité des femmes encadreures en politique) qui rassemble 40 femmes formées en politique et en juillet 2018 sera composée de plus de 100 personnes qui bénéficieront de formation puis intégreront le groupe.

  • Projet

    Le projet maintenir les filles à l’école, financé par Voice, vise à améliorer la scolarisation et la rétention des filles à l’école grâce à l’adoption d’un projet de loi lancé en 2012 par le ministère de l’enseignement primaire, appelé «protéger les jeunes filles à l’école». Un projet de loi qui donnerait aux filles le pouvoir légal de poursuivre leurs études jusqu’à l’âge de 18 ans en les protégeant de toutes les formes de violence: mariages précoces/forcés, harcèlement scolaire, etc. Le projet de loi ne pouvait malheureusement pas être voté, sur la base du fait que les chefs religieux étaient contre.

    FAD est une organisation de femmes luttant pour l’amélioration des conditions de vie des femmes nigériennes, tant rurales qu’urbaines. Dans leur compréhension, l’amélioration des conditions de la femme dépendra tout d’abord de son éducation. C’est dans ce sens que FAD intervient depuis plusieurs années pour la promotion de l’éducation des filles et ce projet s’inscrit parfaitement dans leur plan stratégique.

    En dehors de l’utilisation d’une petite équipe dédiée pour la mise en œuvre du projet, FAD a également mis en place des comités. Un soi-disant COJEFIL (Comité des jeunes filles leaders) qui rassemble plus de 250 filles formées en leadership pour promouvoir le leadership féminin. Ce Comité est une organisation faitière qui a des bureaux à Dosso, Maradi et Tahoua. L’autre Comité est appelé COFEMEP (Comité des femmes encadreures en politique) qui rassemble 40 femmes formées en politique et en juillet 2018 sera composée de plus de 100 personnes qui bénéficieront de formation puis intégreront le groupe.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation