Voice.Global website

  • Organisation

    ONG Action pour la promotion du développement à la base (ADPB) a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés de base à travers le développement et le soutien.

    Elle a les domaines d’intervention suivants:

    • Elaborer les plans de développement communaux (PDC)
    • Amener les populations à l’exploitation rationnelle des ressources naturelles
    • Renforcer les capacités des organisations de base
    • Contribuer à améliorer l’accès des personnes aux services sociaux de base
    • Aider les populations vulnérables
    • Renforcer la capacité de la communauté à prévenir les crises
    • Organisation

      ONG Action pour la promotion du développement à la base (ADPB) a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des communautés de base à travers le développement et le soutien.

      Elle a les domaines d’intervention suivants:

      • Elaborer les plans de développement communaux (PDC)
      • Amener les populations à l’exploitation rationnelle des ressources naturelles
      • Renforcer les capacités des organisations de base
      • Contribuer à améliorer l’accès des personnes aux services sociaux de base
      • Aider les populations vulnérables
      • Renforcer la capacité de la communauté à prévenir les crises
    • Projet

      Le projet «Autonomisation des femmes dans la Commune périurbaine IV de Niamey» vise à soutenir les femmes vulnérables dans les quartiers de Talladje et de Kobontafa. Le projet repose sur l’observation que les quartiers périurbains sont généralement peuplés par des populations à faibles revenus qui quittent le plus souvent les zones rurales en raison de difficultés (insécurité alimentaire due à la faible productivité des terres ou à la sécheresse, opportunités d’emploi, etc.) vers le bas tout en laissant leur capital, comme la terre, derrière.

      Les femmes de ces ménages s’engagent dans de petites activités génératrices de revenus en plus du revenu gagné par les hommes pour subvenir aux besoins des familles. Il convient de noter qu’au fil du temps de nombreux enfants sont privés de leur droit à l’éducation pour apporter un soutien important aux parents pour prendre soin de la famille. Cette précarité les oblige à diriger tout soutien vers la satisfaction des besoins de la famille.

      C’est avec ce qui précède à l’esprit que ce projet, par son caractère innovant, repose sur une approche d’organisation et de renforcement des capacités des femmes, l’une de ses priorités. En effet, il s’agit avant tout de créer les conditions pour vivre ensemble, s’éduquer, travailler, générer des ressources, créer ensemble des emplois à long terme et ainsi favoriser leur autonomisation. Il en résulte une cohésion sociale, mais aussi une prise de conscience de leur problème et donc une solution. La sensibilisation est un mécanisme de mobilisation pour trouver des solutions aux problèmes des femmes et contrôler leurs rôles et responsabilités. Cela rend les femmes plus dynamiques, soucieuses de leur avenir et encourage une participation active à leur développement personnel et au développement du pays.

      Quatre actions phares constituent la pierre angulaire de l’approche du projet, à savoir:

      • Le renforcement des capacités des femmes pour une gestion transparente de leurs structures, un meilleur contrôle de leurs rôles et responsabilités et des notions de leadership, en leur fournissant des outils pour renégocier leurs positions dans le processus de développement socio-économique des femmes dans le pays.
      • Une étude des secteurs afin de mieux prendre en compte leurs aspirations et besoins dans les activités soutenues par le projet
      • Former les femmes à l’entrepreneuriat par la méthode Street Kids International
      • L’établissement de subventions et un soutien régulier pour une meilleure gestion
  • Projet

    Le projet «Autonomisation des femmes dans la Commune périurbaine IV de Niamey» vise à soutenir les femmes vulnérables dans les quartiers de Talladje et de Kobontafa. Le projet repose sur l’observation que les quartiers périurbains sont généralement peuplés par des populations à faibles revenus qui quittent le plus souvent les zones rurales en raison de difficultés (insécurité alimentaire due à la faible productivité des terres ou à la sécheresse, opportunités d’emploi, etc.) vers le bas tout en laissant leur capital, comme la terre, derrière.

    Les femmes de ces ménages s’engagent dans de petites activités génératrices de revenus en plus du revenu gagné par les hommes pour subvenir aux besoins des familles. Il convient de noter qu’au fil du temps de nombreux enfants sont privés de leur droit à l’éducation pour apporter un soutien important aux parents pour prendre soin de la famille. Cette précarité les oblige à diriger tout soutien vers la satisfaction des besoins de la famille.

    C’est avec ce qui précède à l’esprit que ce projet, par son caractère innovant, repose sur une approche d’organisation et de renforcement des capacités des femmes, l’une de ses priorités. En effet, il s’agit avant tout de créer les conditions pour vivre ensemble, s’éduquer, travailler, générer des ressources, créer ensemble des emplois à long terme et ainsi favoriser leur autonomisation. Il en résulte une cohésion sociale, mais aussi une prise de conscience de leur problème et donc une solution. La sensibilisation est un mécanisme de mobilisation pour trouver des solutions aux problèmes des femmes et contrôler leurs rôles et responsabilités. Cela rend les femmes plus dynamiques, soucieuses de leur avenir et encourage une participation active à leur développement personnel et au développement du pays.

    Quatre actions phares constituent la pierre angulaire de l’approche du projet, à savoir:

    • Le renforcement des capacités des femmes pour une gestion transparente de leurs structures, un meilleur contrôle de leurs rôles et responsabilités et des notions de leadership, en leur fournissant des outils pour renégocier leurs positions dans le processus de développement socio-économique des femmes dans le pays.
    • Une étude des secteurs afin de mieux prendre en compte leurs aspirations et besoins dans les activités soutenues par le projet
    • Former les femmes à l’entrepreneuriat par la méthode Street Kids International
    • L’établissement de subventions et un soutien régulier pour une meilleure gestion
  • Actualités

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation