Voice.Global website

  • Organisation

    Minority Rights Group Africa (MRGA) est une ONG agréée auprès du Conseil national des ONG de l’Ouganda depuis 2004 et affiliée à l’ONG basée au Royaume-Uni Minority Rights Group International. MRGA cherche à s’attaquer à leur protection dans la politique et la pratique du droit et à accroître leur participation à l’économie sociale, politique et autres sphères par le biais de voix amplifiées.

    MRGA favorise les droits des minorités ethniques, religieuses et linguistiques et des peuples autochtones sur le continent africain, où ces questions ont pris du temps pour être reconnues, appréciées et intégrées dans les réformes législatives, politiques et programmatiques. MRGA s’attaque à la discrimination dans la propriété foncière et l’accès et d’autres droits économiques sociaux culturels des minorités ethniques et des peuples autochtones. MRGA s’efforce de rendre visibles les véritables préoccupations et la protection des minorités ethniques et des peuples autochtones sur le continent africain.

    • Organisation

      Minority Rights Group Africa (MRGA) est une ONG agréée auprès du Conseil national des ONG de l’Ouganda depuis 2004 et affiliée à l’ONG basée au Royaume-Uni Minority Rights Group International. MRGA cherche à s’attaquer à leur protection dans la politique et la pratique du droit et à accroître leur participation à l’économie sociale, politique et autres sphères par le biais de voix amplifiées.

      MRGA favorise les droits des minorités ethniques, religieuses et linguistiques et des peuples autochtones sur le continent africain, où ces questions ont pris du temps pour être reconnues, appréciées et intégrées dans les réformes législatives, politiques et programmatiques. MRGA s’attaque à la discrimination dans la propriété foncière et l’accès et d’autres droits économiques sociaux culturels des minorités ethniques et des peuples autochtones. MRGA s’efforce de rendre visibles les véritables préoccupations et la protection des minorités ethniques et des peuples autochtones sur le continent africain.

    • Projet

      Minority Rights Group Africa (MRGA) en partenariat avec les organisations et les communautés autochtones ont conçu une approche globale, qui vise à améliorer l’accès des communautés autochtones aux ressources naturelles en Afrique de l’est. Ce projet vise à examiner cette approche, qui est une combinaison d’arbitrage stratégique, de plaidoyer et d’autonomisation juridique et de le tester au Niger. En particulier avec l’augmentation de l’exploitation des ressources naturelles, les gouvernements africains courtisent les investissements étrangers dans le cadre d’investissements agro- fonciers, l’exploitation des minéraux et du pétrole et le tourisme provenant de la conservation, les droits des minorités ethniques et les peuples autochtones à l’autodétermination l’identité culturelle et linguistique et les droits économiques sociaux culturels sont de plus en plus menacés.

      MRGA mènera les travaux en collaboration avec des organisations partenaires du Kenya, de l’Ouganda, de la Tanzanie et du Niger. Au Niger, l’approche sera testée et aidera les descendants d’esclaves, qui sont privés de leurs droits de propriété en raison de leur appartenance ethnique.

      Le projet proposé « vers une meilleure compréhension de l’autonomisation juridique et de l’arbitrage stratégiques dans l’amélioration de l’accès aux ressources productives pour les communautés autochtones» vise à identifier les domaines de réussite et les lacunes à améliorer dans le but de l’élargir et les utiliser en dehors de l’Afrique de l’est. Le plan consiste à diffuser largement les résultats avec les communautés dans des situations similaires, des organisations, des universitaires et des décideurs politiques.

  • Projet

    Minority Rights Group Africa (MRGA) en partenariat avec les organisations et les communautés autochtones ont conçu une approche globale, qui vise à améliorer l’accès des communautés autochtones aux ressources naturelles en Afrique de l’est. Ce projet vise à examiner cette approche, qui est une combinaison d’arbitrage stratégique, de plaidoyer et d’autonomisation juridique et de le tester au Niger. En particulier avec l’augmentation de l’exploitation des ressources naturelles, les gouvernements africains courtisent les investissements étrangers dans le cadre d’investissements agro- fonciers, l’exploitation des minéraux et du pétrole et le tourisme provenant de la conservation, les droits des minorités ethniques et les peuples autochtones à l’autodétermination l’identité culturelle et linguistique et les droits économiques sociaux culturels sont de plus en plus menacés.

    MRGA mènera les travaux en collaboration avec des organisations partenaires du Kenya, de l’Ouganda, de la Tanzanie et du Niger. Au Niger, l’approche sera testée et aidera les descendants d’esclaves, qui sont privés de leurs droits de propriété en raison de leur appartenance ethnique.

    Le projet proposé « vers une meilleure compréhension de l’autonomisation juridique et de l’arbitrage stratégiques dans l’amélioration de l’accès aux ressources productives pour les communautés autochtones» vise à identifier les domaines de réussite et les lacunes à améliorer dans le but de l’élargir et les utiliser en dehors de l’Afrique de l’est. Le plan consiste à diffuser largement les résultats avec les communautés dans des situations similaires, des organisations, des universitaires et des décideurs politiques.

  • Actualités

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation