Voice.Global website

Nos 5 jours d’activisme

Mettre fin à la violence contre les femmes au Kakamega

Par Mary Keya, Chargée de Projet–KCWEP

Les 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre sont une campagne annuelle qui a lieu du 25 novembre au 10 décembre. Le Kakamega County Widows Empowerment Project  (le projet d’autonomisation des veuves du comté de Kakamega) (KCWEP en anglais) défend les stratégies de plaidoyer pour la prévention primaire de la violence, de la discrimination et de la négligence à l’égard des jeunes femmes, des veuves et des personnes en situation de handicap. KCWEP est un partenaire d’autonomisation de Voice au Kenya.

Cette année, nous nous sommes joints au monde pour célébrer les 16 jours d’activisme. Toutefois, en raison du manque de ressources et de la pandémie actuelle de COVID-19, nous avons dû faire preuve d’innovation dans la façon de célébrer la journée tout en veillant à ce que la réglementation COVID-19 soit toujours respectée. Pendant cinq jours intensifs, nous avons parcouru différentes villes de Kakamega pour organiser des campagnes.

Alors, comment avons-nous planifié tout cela?

La planification a commencé au niveau organisationnel avec le personnel clé délibérant sur les domaines prioritaires. Les domaines clés suivants étaient les plus sérieux et sont la base de la plupart des cas de violence basée sur le genre (VBG) signalés dans le comté.

  • Les questions relatives à l’héritage des terres et des biens, en particulier aux veuves et aux petites filles
  • Les cas de VBG causés dans le contexte familial notamment : le viol par des proches, l´isolement des enfants en situation de handicap par la famille, les agressions sexuelles dans les mariages et un système judiciaire biaisé.
  • Le handicap, où nous avons distingué la discrimination basée sur la surdité et le handicap physique.


Avec ces domaines clés déjà cartographiés, nous avons ensuite commencé à détailler les points forts et l’accent de nos campagnes. Au cours des cinq jours, nous avons visité différents centres commerciaux au sein de notre zone d´action et chaque jour nous avions les activités suivantes:

  • Le rassemblement des participants
  • La procession vers les centres commerciaux avec des pancartes sur les différents thèmes de l’activisme
  • Des discours de différents groupes, y compris des survivants, des champions et des membres du personnel

Voyez ce que nous avons fait dans le récit en images ci-dessous.

Il était intéressant de voir la réaction et l’intérêt croissant de la communauté au fur et à mesure que notre campagne se déroulait. Chaque jour, la communauté se rendait compte que mettre fin à la violence basée sur le genre est une responsabilité collective et que le problème ne peut être résolu que si tout le monde travaille ensemble et s’embrasse quel que soit l´état physique de chacun.

Dans la courte vidéo ci-dessous, nous présentons le message d’un leader d’East Wanga à la communauté.

Dénonciateur

Voice s'engage à fournir un milieu rassurant remplis d'intégrité et de respect pour TOUS les personnes ainsi que pour les ressources financières.

Cliquez ici pour plus d'information sur notre politique et le processus de denonciation
Disclaimer